ECOLE MAURICE BOUCHOR

MURICE BOUCHOR

Image : google

Beaucoup d’enfants de l’avenue DAL PIAZ, sont allés à l’école maternelle puis primaire Maurice BOUCHOR.

Immense bâtisse de briques rouges, c’est l’image de l’ancienne et magnifique école du siècle passé. Ses cours de récréation et ses préaux ont vu passer et jouer d’innombrables cohortes d’enfants.

Des maîtres et des maîtresses dont on ne se rappelle peut-être plus les noms mais qui sont restés dans nos mémoires. L’école, c’est souvent de bons souvenirs mais parfois aussi de mauvais … plus rares pourtant. 

 

La création

C’est un besoin  du « nouveau quartier » qui devient prioritaire en raison du développement de la population et c’est dès 1912 qu’il est l’objet d’un débat de la municipalité gravillaise qui étudie un projet d’école. M. Cargill propose de céder un terrain dans son lotissement. Devis et plan sont mis à l’étude mais pour une école de filles seulement pouvant accueillir 245 élèves. La guerre retarde ce projet qui est repris début 1919. M. Cargill est prêt à céder 7500 m2  dans le secteur de la rue des Hallates, à proximité du centre constitué par la place, à condition d’être l’architecte de cette école. Le maire de Graville refuse cette offre, en particulier parce qu’il préfère que l’école soit construite au voisinage du lotissement Cargill et de celui de Frileuse-Aplemont où la Société dite des jardins de Frileuse a entrepris la construction d’un ensemble de pavillons, 1500, dont certains sont déjà implantés. Le terrain proposé par M. Cargill est remis à sa disposition et la municipalité refuse de l’indemniser pour les études engagées.

Cette question est mise à l’ordre du jour du conseil municipal du Havre en 1922, après le rattachement de Graville. Le maire du Havre estime « indispensable cette école et dans un délai aussi proche que possible » en raison de l’accroissement rapide de la population et de la surcharge d’effectifs dont pâtit l’école des Acacias. Comme l’avait souhaité le maire de Graville, celui du Havre retient pour cette école nouvelle un emplacement situé au contact du lotissement Cargill et de celui de la Société des jardins de Frileuse. Un terrain de 8956 m2 est acheté par la Ville du Havre entre la rue des Chênes et celle des Bouleaux. Il est prévu une dépense estimée à 2 000 000 francs, « charge considérable » estime le maire qui sollicite les subventions officielles en faisant remarquer que la « Ville du Havre n’en avait jusqu’alors jamais sollicité pour l’établissement de ses écoles primaires ».

Le dossier est déposé pour avis au Conseil Général qui ne l’estime pas prioritaire malgré un accord en ce sens de la part de l’administration préfectorale. La Ville du Havre décide d’entreprendre les travaux à « ses risques et périls » en espérant que les subventions seront accordées. Adjudication est faite en 1925, les travaux sont achevés en 1926. Puis la Ville du Havre procède à l’achat du matériel et demande la création de postes d’enseignants à l’Inspection. Tout s’enchaîne et l’ouverture des écoles a lieu en octobre 1927.

Sont ouvertes deux classes maternelles sous la direction de Mademoiselle Deleschaux, une école de garçons de 6 classes, avec pour directeur M. Lecroq, une école de filles de 6 classes, dirigée par Mme Grémont. On peut suivre la progression des effectifs de ces écoles grâce aux délibérations municipales et aux annuaires Micaux, ce qui permet de constater en même temps l’extension de ces écoles entre 1927 et 1940. (…)

En 1936, une nouvelle loi scolaire, votée par une majorité dite du « Front Populaire » porte la fin de la scolarité obligatoire de 13 à 14 ans et limite le nombre d’élèves par classe à 40. (…)

Cette année 1938, la Ville du Havre dénomme la rue des Bouleaux rue Maurice Bouchor, nom qui deviendra celui du groupe scolaire, à la demande réitérée des conseillers cantonaux que soit donné aux écoles le nom de cet écrivain qui avait, entre autres oeuvres, écrit des poèmes pour les scolaires.

  • Extrait de l’étude de Bernard NICOLLE « Un nouveau quartier » : Sainte-Cécile-Frileuse, parue dans le N° 66 (2008) des Cahiers Havrais de Recherche Historique

Adresse: Centre Havrais de Recherche Historique

 Amis du Havre et de sa région (Anciennement Amis du Vieux Havre)

  Fort de Tourneville, 55 rue du 329e, Le Havre 76620

Permanences : mardi matin – jeudi après-midi – hors vacances scolaires

chrh.association@orange.fr

 

330px-Maurice_Bouchor_2

Maurice BOUCHOR

1855 – 1929

Maurice BOUCHOR est l’auteur de Chansons joyeuses (1874), Poèmes de l’amour et de la me (1875), Le Faust moderne (en prose et en vers, 1878) et les Contes parisiens (en vers, 1880). Son Aurore (1883) montre une tendance au mysticisme, qui atteint sa pleine expression dans Les Symboles (1888 – 1895)

Maurice BOUCHOR dessine et fabrique des personnages pour théâtre de marionnettes, les paroles étant dites ou chantées par lui-même ou ses amis. Avec le musicien Julien TIERSOT, il travaille pour la conservation des chants populaires français et publie Chants populaires pour les écoles (1897)

Son oeuvre poétique a été éclipsé car elle a souvent été utilisée sous forme de textes de dictées ou de récitations par l’école.

D’après Wikipédia

 

Capture

AAA

http://leblogdechatnoir.fr/rouge/

cartable-1955  ⇒  Pour lire les rubriques « En classe », cliquez sur l’image 

Lire aussi les pages « Souvenirs » de ce site

 

Image2

 

Partant de l’avenue DAL PIAZ, nous passions par la rue des Merles (aujourd’hui, la rue de l’Abbé VARIGNON), la rue Ludovic HALEVY, la rue des Palmiers et puis la rue Maurice BOUCHOR.

Image1

Carte postale des années 60

 

Une photo de classe de Serge BUQUET

Image1

Serge BUQUET, rangée de gauche au 4ème rang à droite devant la maitresse

Quelques photos de classe de Philippe MASSELIN

Inked1962_CP_Maurice_Bouchor_LI

Classe de Mme PAUMIER, Philippe sous la croix (1962)

InkedIMG_1_LI

Classe de Mme TERNISIEN (1963). Sous la croix, Philippe MASSELIN, N°1 Didier ADELINE, N° 2  (?) TOUTAIN et N° 3 Claude ou Jean-Claude TROUVE. Tous les trois habitaient avenue DAL PIAZ

Inked1964_Mme_Tyrel_CDA_JM_Toussaint_LI

Sous la croix, Philippe MASSELIN (1964)

InkedIMG_2_1965_LI

Philippe MASSELIN en 1965

 

Quelques photos de classe d’Hélène BUQUET

Image18

Classe de Mme HUGO, Hélène BUQUET à gauche de la croix

Image19

Hélène BUQUET au-dessus de la croix

Une photo de classe de Rémy MASSELIN

Maurice Bouchor 001 (2)

Classe de Madame Paumier, Rémy MASSELIN est assis au deuxième bureau, rangée de gauche. A côté de lui, Sylvain LEMIEUX, cousin d’Annie LEMIEUX . Egalement cousin de Rémy et Philippe MASSELIN

Les fêtes de l’école

Les fameuses fêtes de l’école Maurice BOUCHOR ne m’ont pas laissés trop de souvenirs. Où avaient-elles lieu ?

Pour moi, c’était une salle extérieure (le foyer en face de la maternelle, avec une autre configuration) et pour Philippe, c’était sous le préau de l’école ?

Fin juin, l’année scolaire s’achevant, c’était ponçage  et cirage des bureaux (avec la cire que l’on apportait).C’était aussi les enseignants qui nous rendaient ce qui avait été confisqué durant l’année. Il y avait la remise des prix sur une grande estrade au milieu de la cour. Les parents étaient présents. Quelle fierté de recevoir de magnifiques livres  (comme « Les aventures du capitaine Corcoran »!

Assurément de bons moments !

Image1

Philippe MASSELIN, le plus grand au milieu de la photo

Image9

Philippe, 5 ans et son frère Rémy

Image10

Serge BUQUET, certainement au même âge si l’on en croit le décor

à moins qu’il ait défié les années

 

Image1.png

10 francs sur un tout nouveau livret de Caisse d’épargne

en récompense d’un bon travail scolaire ….

ImageV

… Et en plus, le cadeau de l’agence de la Caisse d’épargne,

un super écureuil tire-lire !

Image1

Rémy MASSELIN en belle tenue de fête scolaire

REMI

Rémy MASSELIN, 1er en bas à gauche. Sylvain LEMIEUX, 2ème en haut à droite

 

Quelques photos de l’école, aujourd’hui, en 2018 (12/01)

En passant de la rue des Chênes à la rue Maurice BOUCHOR par l’avenue de Frileuse

20180112_110758

20180112_110741

20180112_110200

20180112_110222

Image1

20180112_110859

20180112_110947

20180112_110953

20180112_111029

20180112_111041

20180112_110036

20180112_110023

20180112_111111

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close