EN CLASSE

 

⇒ Prochainement : LA SALLE DE CLASSE

 

1/ Le cartable

ImageB

D’abord fabriqué artisanalement par les parents, puis acheté dans les magasins, le cartable de carton bouilli ou de cuir sera suffisamment costaud pour résister aux chocs du quotidien d’un élève des années 60.

Le succès du cartable en carton bouilli avait fait disparaître les sacs portés en bandoulière ou sur le dos. A la fin des années 60, s’amorcera un retour  en arrière. Et puis viendront tous ces cartables publicitaires à l’effigie d’un héros ou d’une héroïne.

ImageK

La trousse et l’ardoise

Cette ardoise servira beaucoup durant l’école et principalement pendant l’apprentissage du calcul mental. C’est à l’élève qui sera alors le plus rapide pour brandir son ardoise avec le résultat (bon ou mauvais) écrit à la craie.

Dans la trousse, tout le nécessaire pour bien écrire à la plume, au crayon ou au porte-mine, tracer des lignes ou des angles devait être rangé sinon gare aux réprimandes.

ImageJ

Colle, peinture, cartes géographiques, règle, craies et … Images

en récompense du bon travail

La peinture, grand moment de bonheur ou l’artiste en herbe pouvait montrer son talent de dessinateur et de peintre.

ImageI

Livres d’études

L’apprentissage de la lecture et du calcul était la base de savoirs qui pouvaient vous emmener loin, très loin dans les études.

ImageH

L’Histoire

Les images ou les illustrations de ces livres d’Histoire étaient une invitation à connaître tous ces hommes illustres. De grands rois, de grands savants, de grands artistes qui sont devenus, avec le temps, et l’éveil de la conscience de simples marqueurs d’un temps ou l’Histoire est redevenue celle des Hommes en général et des Peuples.

ImageG

La prévention routière

ImageF

Les protège-cahiers publicitaires  en papier qui seront, plus tard, remplacés par du plastique de couleur

ImageE

Les buvards, publicitaires aussi, qui seront parfois collectionnés

ImageD

Le cahier de devoir

   Image2      Image1

Image3

Les images à coller dans les cahiers

Image1

Et puis, le cartable sert aussi à transporter les jeux qui serviront pendant les récréations.

A condition de ne pas se faire prendre, les billes en terre ou en verre (les agates) verront de belles parties se dérouler avant … la confiscation par le maître ou la maîtresse.

Petits soldats et voitures seront présents dans la cour de l’école si le cartable n’a pas été vérifié par un parent.

Enfin, les parties d’osselets offerts par la lessive Bonux verront les plus adroits devenir les « princes » des récréations.

Les écoliers pouvaient aussi jouer à la marelle, Colin-maillard, Chat-perché ou à la corde à sauter.

 

2/ L’arrivée du Bic

1950_cristal_1

Septembre 1965 : 11 millions d’élèves font leur rentrée. Une rentrée particulière, puisque pour la première fois ils ont le droit d’écrire au stylo. Une nouveauté qui va signer l’entrée officielle de Bic dans les salles de classe. Le 3 septembre de cette année-là, un décret du gouvernement a autorisé l’utilisation du stylo en cours. C’est la fin de la toute-puissance de la plume Sergent-Major, des gros pâtés d’encre sur le papier buvard.

Image6

Capture

il_570xN.1101207468_pmj9
C’est le baron Marcel Bich, industriel français d’origine italienne, qui a trouvé en 1950 le moyen d’améliorer un système de pointe à billes inventé par un Hongrois. Il avait ainsi obtenu un stylo pratique d’utilisation, confortable pour écrire, le stylo à bille « Cristal », devenu depuis un best-seller.

Dès 1960, le logo de la marque devient un petit écolier avec une tête en forme de grosse bille et un stylo orange dans le dos.

Pub_Bic_Année_60

Curieusement on ne parle que du succès du stylo BIC dit « cristal » le tube transparent ? Alors que Philippe MASSELIN se souvient plutôt du même stylo mais en version jaune orangé ?

Certains élèves avaient déjà dans leur trousse le fameux stylo. Philippe se souvient aussi de distributions de ces stylos jaunes par les instituteurs (peut-être que c’était des cadeaux promotionnels de Bic pour faire connaitre le produit ? ou d’un achat fait par l’école ?)

BUVARD-24958-BIC-MAROC-STYLO-par-SAVIGNAC-cachet

Pour info : ce même stylo « cristal » encore en vente de nos jours comporte un capuchon tronqué au bout afin de laisser passer juste assez d’air aux enfants qui l’avalent par mégarde pour ne pas s’étouffer, le capuchon étant souvent dans la bouche ! voir machouillé !

1951_belgium_buvard

 

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close