FAMILLE MORELLEC

Les N°8, N°11 et N°13 de l’avenue

Jean-Marie MORELLEC était à la tête d’une famille nombreuse. C’était courant à cette époque et il en avait été récompensé par le prix COGNACQ JAY, comme le montre l’article de presse, Il demeurait au 8 de l’avenue Dal Piaz. Son nom apparaît pour la première fois dans l’annuaire MICAUX de 1937. Pour rappel, on se doit de retrancher à l’année de parution des annuaires MICAUX une année pour avoir la date effective du recueil des données. Donc, en 1936, ils étaient déjà locataires du N° 8.

Disparu en 1945, sa femme, devenue veuve, a épousé en secondes noces Henri Lesueur, grutier. Ils sont restés au N° 8 de l’avenue Dal Piaz ( Annuaire MICAUX de 1950). Ils habitaient donc le même « bloc » de maisons en briques rouges que les familles LEMIEUX (au N°6) et MASSELIN (au N° 4).

Sur les listings de recensement de 1968, on trouve une MORELLEC Jeannine, citée comme « amie » au N° 8 de l’avenue DAL PIAZ. Le Chef de ménage (C.M. Appelation officielle de ce recensement) donné est une LESUEUR Jeanne née LEMOINE.

Ambroise L’HOSTIS, arrivé de Ploujean (Bretagne, Finistère), chauffeur de chaudières, est nommé dans l’annuaire MICAUX de 1930 (pas encore de numérotation de maison). L’avenue ne compte alors, selon cet annuaire que 10 locataires. Le N° 1, numéro de sa maison, apparaît dans l’annuaire MICAUX de 1932. Pendant la finition des travaux de son logement, Ambroise L’HOSTIS a été logé provisoirement au N°1 de l’avenue.

Le N° 13 est attribué à un certain A. PORET, tourneur.

Dans l’annuaire suivant, plus de N° 13 mais un N° 15 attribué à ce même locataire.

Il aurait été logé provisoirement au N°1de l’avenue.

Dans l’annuaire MICAUX de 1955, plus de N° 11 mais un N° 13 avec pour locataire le fils de Jean-Marie et Jacqueline MORELLEC, Lionel MORELLEC, navigateur, qui avait repris, avec sa femme Jacqueline (née L’HOSTIS), la location de la maison des parents de Jacqueline ayant déménagé en 1952. En 1997, la réhabilitation du quartier les conduira à être relogés rue des Géraniums (Aplemont).

L’annuaire MICAUX de 1966, fait réapparaître un N° 11 attribué à CERLAND Leonide, navigateur et toujours au N° 13, la famille de Lionel MORELLEC. En 1967, au N° 11, c’est Maurice CHEDORGE, le nouveau locataire selon l’annuaire MICAUX de 1967. Sans changement pour le N° 13.

Nouvelle numérotation en 1971 ? Louise CHEDORGE est signalé au N° 7 et les MORELLEC au N° 11 et il n’y a plus de N° 13 (Annuaire MICAUX de 1971).

Il faut savoir que la numérotation avait évoluée  suite aux bombardements ayant détruit des habitations du côté impair de l’avenue. Des baraquements avaient été montés sur leur emplacement et ce, à titre provisoire. La reconstruction et les prévisions de constructions pouvant modifier l’attribution des numéros de rue.

Au N° 11, selon le recensement de 1968 (le N° 13 n’existe pas), habitaient Lionel et Jacqueline (née L’Hostis) MORELLEC. Ils ont eu les enfants suivants :

-Gilbert, né en 1948

-Patrick, né en 1950 (décédé)

-Jacques, né en 1953 (décédé)

-Elise, née en 1955

-Martine, née en 1957

-Lydie, née en 1961

-Régine, née en 1963

On peut s’apercevoir d’un certain décalage entre le recensement de 1968 et l’annuaire MICAUX de la même année. Le recensement étant certainement plus fiable que cet annuaire qui, s’il est une source de renseignements, est souvent surprenant dans son recueil de données.

 

1947 Yves marin_retouchée

1949 Baptème baraquement

1949, baptême de Gilbert MORELLEC

1949_Baptème_G_Morellec_Av_DP_Maison_Adeline_R_Merles_Baraquement_Lelièvre_Retouchée

1949, Gilbert MORELLEC

 

1983 balade moto_Maison_N°11_retouchée

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close