BRETAGNE – LE HAVRE

Gilbert MORELLEC nous rappelle dans ses souvenirs que :

« Comme pour beaucoup de bretons venus grossir les rangs des marins de la Compagnie Générale Transatlantique, le retour en terre natale n’était pas chose aisée. On pouvait utiliser une motrice via Rouen,  Alençon, pour rejoindre Morlaix en Bretagne.
Un véritable périple, surtout avec les correspondances alors quand la Transat a envisagé d’installer les membres d’équipages et autres personnels sur Aplemont, ça du être un soulagement pour les extérieurs à la région havraise.

Ce dont a pu bénéficier Ambroise L’HOSTIS »

Ces allers-retours Le Havre-Bretagne ont aussi fait les beaux jours des taxis bretons. Nous pouvons lire dans le livre d’Isabelle LETELIE  « An Havr de Bretons » ce que furent ces transports maritimes et terrestres.

lettres-bretonnes-an-havr-de-bretons_2866740 (1)

Les retours au pays : les liaisons maritimes et les fameux taxis bretons

C’est par la mer que les Bretons arrivent au Havre, au XIXe siècle notamment, et qu’ils y retournent. Des liaisons maritimes se multiplient surtout depuis 1838, année où Edouard Corbière crée avec deux associés de Morlaix la Compagnie des paquebots à vapeur du Finistère et qu’est construit et affrété le steamer le Morlaisien, qui va transporter pendant de nombreuses années passagers et marchandises entre le Havre et Morlaix. Le succès de la compagnie entraîne la création en 1843 de la Compagnie d’Ille-et-Vilaine, avec le navire à vapeur en fer le Finistère qui assure la liaison avec Saint Malo, puis en 1854 de la Compagnie Brestoise pour Brest, avec le steamer la Bretagne. Plus tard encore, en 1921, le Saint Malo, un vapeur de 436 tonneaux, est construit mais il fait naufrage en 1929 lors d’une tempête. Les liaisons sont majoritairement hebdomadaires, ce qui montre l’importance du trafic. Le train, dès la deuxième moitié du XIXe siècle, sert aussi de liaison, et supplante les liaisons maritimes au XXe siècle lorsque celles-ci deviennent moins fréquentes, tandis que les congés payés à partir de 1936 invitent les Bretons à rentrer plus fréquemment dans leur patrie d’origine.

MORLAIX.PNG

Le port de Morlaix avec le steamer le Morlaisien à quai 1843

MORLAIX2

 

Après guerre s’est développé un autre mode de transport afin de répondre à une demande croissante d’allers-retours entre Bretagne et Le Havre : les taxis bretons. Nés de façon informelle afin de permettre le transit des marins, il s’est rapidement développé pour devenir un véritable business très organisé.

Des particuliers, au volant de breaks le plus souvent, faisaient la tournée en Bretagne des marins ayant besoin d’embarquer au Havre ; et les raccompagnaient dans l’autre sens à leur retour. Très vite, ce système s’est multiplié avec tous ceux qui rentraient en Bretagne pour passer des vacances, avec les femmes qui voulaient venir voir leur mari travaillant au Havre, etc. Rien que pour les Côtes d’Armor, dix taxis bretons faisaient les allers-retours. A un secteur géographique breton correspondait un bar, et donc un numéro de téléphone et une liste d’inscriptions. Ces bars qui faisaient relais de taxis bretons se situaient principalement dans le quartier de l’Eure : ainsi le Café du syndicat des marins s’occupait des Côtes d’Armor, au petit Mousse c’était le Morbihan qu’on desservait, etc. Il y a eu des taxis bretons jusqu’en 2000, quand le dernier a arrêté son activité, à plus de quatre-vingt ans. Ce nouvel exemple de l’attachement des Bretons à leur patrie et de leur solidarité est un phénomène singulier en France.

Ci-après un article de la revue « CITE », de la ville du Havre (date inconnue) 

20180605_172615 (2)

En 2006, l’association des Bretons du Havre propose le covoiturage pour se rendre en Bretagne. Quelques années plus tard, cette idée sera abandonnée pour cause de Bla-Bla car …

Capture.PNG

CaptureA.PNG

Ci-après un lien pour se rendre sur le site de Gérard MASSELIN, fin connaisseur de l’histoire du quartier de l’Eure.

Article du 31 mars 2017 : Le café Marie Louise, les taxis bretons 

http://lehavresud.canalblog.com/archives/2012/11/15/25568003.html

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close