ARCHIVES P. AUZOU

Une vie au service des autres

PN-320157

Daniel GENTIL, président du Comité des Fêtes d’Aplemont, Jacqueline AUBIN et au milieu, Paulette AUZOU. Photo : Paris-Normandie

texteExtrait d’un article de Paris-Normandie publié le 8 décembre 2011

 

Nous avons rencontré Paulette AUZOU et Daniel GENTIL à La Fabrique le 14 août et le moindre que l’on puisse dire, c’est que cette dame de 89 ans porte la mémoire de l’histoire de notre quartier et si elle reste d’une grande humilité face à son action, cette dernière est particulièrement conséquente.

Elle a eu la gentillesse de nous prêter les documents suivant et nous la remercions une nouvelle fois. 

Tout d’abord cette magnifique photo de l’entrée de l’Avenue DAL PIAZ à l’époque où existait encore le baraquement N° 1, aujourd’hui remplacé par le petit bâtiment collectif  « Îlot PORTE ».

Cette photo était parue dans le livre du Collectif du Plateau mais en noir et blanc. La voici donc en couleurs.

DALPIAZ COULEUR

Un extrait de plan non identifié

COPIE.jpg

Une autre photo :

MAISONMOTTE

Maison de M. VINOT, rue des Merles

Des photos de la presse locale :

Capture

La maison de M. VINOT rue des Merles (Aujourd’hui rue Abbé VARIGNON). Cette maison est maintenant détruite

Capture 2

Quelques photos des années 30 :

(Toutes ces photos semblent avoir été la propriété de Mme SABARLY, nom noté au dos de celles-ci, fille de Mme LASMARTRES)

14 juin 1930, inauguration du Foyer Transatlantique de Frileuse.

(Renseignement noté au dos de la photo)

Cette date est différente de celle notée dans l’article : 

« Notre page sociale et familiale », voir plus bas

INAUGURATION.jpg

INAUGURATION2

De gauche à droite : MM EDDE, HOMBERG, FOULD, TILLIER

En arrière : MM THOORIS, TABERTHORMIERE

(Renseignements notés au dos de la photo. Pour ce dernier nom, orthographe incertaine)

INAUGURATION 2

Les dirigeants de la Cie Transatlantique assistent à une séance récréative le jour de l’inauguration du Foyer Transatlantique de Frileuse, le 14 juin 1930

CHAPELLE

La chapelle du Foyer Transatlantique

PROCESSION 1.jpg

PROCESSION3.jpg

PROCESSION2.jpg

Procession de communion au Foyer Transatlantique

FETE.jpg

Cérémonie religieuse au Foyer Transatlantique. Au fond, la Motte médiévale

Un programme de Noël de 1939:

PROGRAMME 1

Page 1

PROGRAMME 3

Page 2 & 3

PROGRAMME 2

Page 4

 

Et divers documents :

Le premier Comité des fêtes du quartier

20180830_145203

 

Une brochure de 1998 – Société Estuaire de la Seine

BROCHURE 11

20180829_163259

 

Ci-dessous, la même carte en deux parties pour une meilleure lecture

Image1

 

Partie gauche

Image2

 

Partie droite

BROCHURE 13

 

Une brochure de la S.H.L.E. de 2001 

COUV1.jpg

BROCHURE 14.jpg

BROCHURE 15.jpg

BROCHURE 16

Des articles de presse :

PRESSE3

Journal de la Compagnie Générale Transatlantique d’octobre 1928

(Extrait)

PRESSE1

PRESSE2

 

Un autre article (Journal interne de la Cie Gle Transatlantique ?) :

PRESSE 4

(…)

LE FOYER DE FRILEUSE

Notre Compagnie, souscripteur important d’actions de la Société Havraise de Logements Economiques, bénéficiait à ce titre pour 250 de ses familles de 4 enfants, d’un logement correct avec jardin (pavillon individuel) situé dans un quartier extérieur, encore désert : Aplemont (près Frileuse). Ces 250 maisons devaient être prêtes en 1929, il semblait donc tout indiqué de créer, à l’usage de ce nouveau groupement de familles ‘Transat », un autre foyer qui servirait en même temps de lieu de plein-air et de vacances aux enfants de St François.

L’Administration Centrale accepta les vues et projets de l’Agence et c’est ainsi qu’en 1929 fut achetée une ancienne ferme, très solidement construite et en bon état.

L’étable (22m x 10 m) devint salle de fêtes, l’écurie réfectoire, la bergerie fut transformée en chapelle et un étage supplémentaire fut ajouté sur le toit en terrasse de la salle des fêtes, donnant ainsi deux grandes salles supplémentaires.

L’inauguration officielle du « Foyer Transatlantique » de Frileuse eut lieu le 15 juin 1930 sous la présidence de M. Homberg, Président de la Compagnie, de Mme Dal Piaz et de M. Ronssin.

Le côté médico-social ne fut pas négligé : jouxtant ce nouveau foyer, trois maisons individuelles furent louées dès 1929 à la Société Havraise de Logements Economiques pour abriter, l’une le dispensaire et les consultations médicales (salle rayons ultra-violets, salle de pansements, etc.), la deuxième les religieuses dominicaines : infirmières et jardinière d’enfants, la troisième le secrétariat du foyer et le logement de l’assistante sociale-secrétaire.

En 1930, il semble bien que les deux foyers de la Compagnie Transatlantique Frileuse et Saint-François étaient uniques en leur genre et faisaient figure de précurseurs …

Mais, avant l’inauguration officielle de Frileuse, les enfants de Saint-François y étaient transportés chaque jeudi par les autocars de la maison.

Pendant les grandes vacances scolaires, les vastes locaux du foyer de Frileuse furent utilisés de 1930 à 1939 en colonie de vacances comprenant 100 « internes » (enfants de l’Administration Centrale ou des autres agences), 120 « demi-pensionnaires » (enfants de Saint-François ou des autres quartiers du Havre) et à titre « d’externes », en nombre non limité par la place, les enfants des 290 familles groupées autour du foyer.

De plus, le foyer de Frileuse abrita « l’abri temporaire » qui recevait en pension complète, tout au long de l’année, pour une durée variable, les enfants de notre personnel lorsque leur mère se trouvait indisponible pour raison de santé.

Fin août 1939, par prudence, les enfants de l’Abri temporaire et de la colonie de vacances furent remis respectivement à des œuvres ou à leurs familles.

Ils furent remplacés le 2 septembre, et pour quelques jours, par des membres du personnel de l’Administration Centrale. Et, le 1er octobre 1939, l’immeuble de Frileuse était mis à la disposition de la municipalité du Havre pour servir de groupe scolaire, tandis que les enfants du Havre étaient repliés sur le centre d’accueil de Nazelles.

Occupé par les Allemands de juin 1940 à février 1941, il redevint groupe scolaire, avant d’être partiellement sinistré au cours du siège du Havre, en septembre 1944.

L’occupation terminée, une orientation différente intervint : les deux foyers transatlantiques ne furent pas restaurés ; un plus grand nombre d’assistantes fut chargé du service social, dont l’histoire, tel qu’il existe depuis la guerre et actuellement, sera contée dans un prochain numéro …

°°°°°°°°°°°°°

Photos accompagnant cet article :

PHOTO1

PHOTO2.jpg

Un groupe d’enfants à Frileuse

PHOTO3

Le Foyer de Frileuse

Et des plans :

De 1932 …

PLAN4

PLAN5

PLAN6

De 1941 …

PLAN11

PLAN10

PLAN9

De 1942 …

PLAN1

PLAN2

PLAN3

CARTE.jpg

De 1950 …

PLAN8

PLAN7

 

 

 

 

 

 

 

 

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close