TEMOIGNAGES

Suite à notre appel et à sa reprise tant sur internet (Actu.fr) que dans la presse (Le Havre-Infos N° 326 du 31 janvier au 6 février 2018) ou à la suite de la diffusion dans les boites aux lettres d’un flyer, plusieurs personnes nous ont contacté afin de témoigner d’une manière ou d’une autre, soit par un texte court, soit par l’envoi de photo(s). 

Nous les en remercions

 

Quelques témoignages reçus de :
 ⇒ Jean-Michel HAREL (23 mars 2018)

Merci pour la mise en valeur de cette artère. Sans parler d’anecdote, il y a une réflexion que je me fais depuis longtemps. D’après mes lectures, Madame Dal Piaz était aussi appréciée que son mari. Est-ce que le nom de cette avenue Dal Piaz ( sans le prénom de monsieur Dal Piaz) ne serait pas finalement un hommage (discret) porté au couple ? Jean-Michel Harel

Commentaire : Pourquoi pas ! 

⇒ Daniel BENARD (12 février 2018)

Retraité d’ATO, aujourd’hui Total Plateforme de Normandie, j’ai lu l’article paru dans Le Havre-Infos et comme je connais Serge, voici mon petit témoignage …

L’avenue DAL PIAZ, je la connais bien. J’ai habité l’immeuble de l’Abbé PIERRE, rue des Mouettes, de la fin des années 50 au début des années 60. Ensuite, ma famille est parti sur Graville.

On jouait au foot dans le grand champ de la rue des Mouettes, qui bordait l’avenue DAL PIAZ, face au dispensaire.

⇒ Véronique PELLERIN (1er février 2018)

Bonjour Serge,

Je n’ai pas vécu Avenue DAL PIAZ mais pas très loin (rue des Bergeronnettes devenue Rue des Grives par la suite) par contre, j’y étais assez souvent parce que ma meilleure copine y habitait (Claudine LEMIEUX avec ses parents et ses soeurs Annie, Nadine et Lydie). Je l’ai malheureusement perdu du vue et si toutefois….j’aimerai bien la revoir !

Donc je m’appelle VERONIQUE PELLERIN et je me rappelle bien de toi –  tu dois également connaître mon frère PATRICK PELLERIN ?

Tu peux m’écrire sur cette boîte mail si toutefois tu souhaiterais avoir des infos complémentaires.

Véronique PELLERIN

⇒ Rémy MASSELIN (1er février 2018)

Bonjour Serge.

je viens de prendre connaissance de votre site très émouvant.

Que de bons souvenirs dont certains étaient enfouis très profondément.

Je me souviens très bien de toi, ta maman et ton grand-père mais surtout de ta soeur Hélène puisque nous étions très proches à cette époque.

Aujourd’hui je réside à Mannevillette et j’ai deux grands enfants et deux petits enfants.

Je suis retraité de la centrale thermique du Havre depuis trois ans.

J’ai lu également que Eric LEFEBVRE qui était mon grand copain de l’époque, t’a demandé mes coordonnées.

Tu peux lui donner, ça me fera plaisir d’avoir de ses nouvelles.

De même qu’à Hélène.

Merci d’avoir fait ressortir tous ces bons souvenirs d’une époque formidable.

Je continuerai de suivre les nouvelles du site, j’ai d’ailleurs vu que la famille LEMIEUX s’était manifestée.

Toute mon amitié à toi et à Hélène,

Rémy.

Les parents 001

Ginette et Georges MASSELIN habitaient au N° 4 de l’avenue DAL PIAZ

Photo prise à l’angle de la rue Labedoyère et de la rue de Zurich. Les parents de Ginette MASSELIN, née BASIRE, ont habité avec leur deux filles dans cette dernière rue (à priori en 1950)

Plusieurs autres photos envoyés par Rémy MASSELIN sont sur les pages suivantes :

Image4

5470045-la-refondation-de-l-ecole-de-la-republique-a-l-assemblee

Cliquez sur l’une de ces images

 

⇒ Monique VACHETTE (31  janvier 2018)

Bonjour Monsieur,
 
En lisant Le Havre Info aujourd’hui, je tombe sur votre article et votre appel !
Je n’ai pas vécu Avenue Dal Piaz, mais je suis la nièce des Demoiselles Gabrielle Bonfait (dcd en 1971 à Caen) et Marie Louise Thiré (dcd en 1972, à vérifier, à Caen),
et à ce titre bien que n’habitant pas au Havre à l’époque, je me rendais en visite avec mes parents régulièrement au vieux / baraquement /Dispensaire de l’époque, dans une rue voisine d’Aplemont, où exerçaient et vivaient “les Demoiselles” , tel était leur appellation dans le quartier.
Ce dispensaire/baraquement fut remplacé par le” magnifique” dispensaire Avenue Dal Piaz, voirie ultérieurement (dans les années 90) rebaptisée Avenue Thiré-Bonfait. Quel confort pour elles ! Elles y ont vécu et exercé un certain temps, et dans de meilleures conditions.
Ces deux infirmières(célibataires) se sont consacrées dès la fin de la guerre à l’accueil et aux soins de la population de ce quartier.
Elles ont fait preuve de générosité, d’humanité et de dévouement exceptionnels, elles connaissaient et étaient connues de chaque famille, elles ont accompagné plusieurs générations sur ce quartier….
Bien sûr, elles ne connaissaient ni les 40H, ni les 35H , elles travaillaient le dimanche, faisaient des visites à domicile sans compter, et on venait les solliciter pour les urgences jour et nuit ….
J’apporte ainsi ma petite contribution à votre beau travail de mémoire.
Cordialement.
Monique Vachette

⇒ Eric LEFEBVRE (31 janvier 2018)

Bonjour,

J’ai lu sur facebook et sur Normandie 76 actu, votre appel lancé pour recueillir des souvenirs et témoignages d’habitants de la rue Dal Piaz au Havvre.

J’ai lu également avec beaucoup d’attention lles documents et textes sur votre site internet « Au coin de la rue et Avenue DalPiaz.

Ce qui m’a rappelé pas mal de souvenirs.

Je suis né en 1958, et j’ai habité chez mes parents rue Ludovic Halévy de 1962 à 1972 puis de 1972 à 1980 rue de balzac.

je me suis marié en 1980 avec mon épouse qui habitait rue des Géraniums , nous avons habité 4 ans à Caucriauville avant de partir pour des raisons professionelles dans le département de l’Eure dans une commune qui se nomme Serquigny. Nous y habitons depuis 34 ans.

J’étais un copain de Rémy votre frère qui m’avait donné à l’époque en 1971 les petites photos que j’ai gardé précieusement dans un album.

Ces photos ont été prises devant et dans la salle de la maison de vos parents. Je suis le garçon blond sur la photo à côté de Rémy.

Je me souviens que vos parents ont déménagé et sont partis habiter à Graville près du stade Deschaseau. Je suis venu également joué avec rémy à Graville.

ensuite les années ont passé et nous nous sommes perdus de vue.

Pourriez vous me donner quelques nouvelles de Rémy ?

Merci d’avance

Eric LEFEBVRE

Image1

Rémy MASSELIN, sa petite soeur Corinne et Eric LEFEBVRE

Image3

A droite, la 4L bleue marine de la famille JULLIEN. Il travaillait au TITANE ou à la COFAZ. A gauche, le baraquement des ALLAIS. 

⇒ Gilbert MORELLEC (29 janvier 2018)

Bonjour
Je viens de découvrir vos sites sur l’avenue 
J’y suis né et j’y ai vécu au 13 de l’avenue  jusqu’à la date de mon mariage en 1971
Mon grand parent, L’Hostis Ambroise était chauffeur de chaudière à la CGT et
a été le premier locataire du logement en 1929 à son arrivée de Ploujean (29)
Il a même demeuré au n1 de l’avenue Dal Piaz en attendant les finitions du futur
pavillon. Mes grands parents ont déménagé en 1952 et ce sont mes parents Lionel Morellec et Jacqueline l’Hostis qui ont pris la suite et cela jusqu’à la rénovation
en 1998 ou veuve elle a occupé une maisonnette rue des géraniums.
Je suis né en 1948,seul des garçons restant Patrick né en 1950 et Jacques en 1953  sont décédés reste trois soeurs nés en 1955,157 et 1961.
Nous avons quelques vieilles photos et aussi des souvenirs
A plus pour vos recherches
Cordialement         en qualité d’anciens voisins   Gilbert Morellec
Un cliché des grands parents de ma mère et frère en marin derrière à gauche un
baraquement  au coin de la rue des merles et l’avenue et son caniveau  

 

⇒ Daniel CZERWINSKI (29 janvier 2018)

Bonjour Philippe,

nous avons été ensemble a l’école maurice bouchor je me rappelle bien de toi je suis de 1956 j ai bien aime le site ça m’a rajeunit salut

⇒ Alain LECOEUR (29 janvier 2018)

Bonjour,

Suite à votre annonce de facebook

Je me présente Alain LECOEUR je suis née en 1947, j’ai habité au 38 ave Dal Piaz de 1957/1958 jusqu’en 1970 maison en brique rouge, avec mes parents et mon frère Gérard né en 1949.

J’ai très bien connu ce quartier où j’avais des copains comme :

Gérard DELAUNAY Claude BENTOT Raymond GUIGNERY et sa soeur la famille QUONIAM  toute la famille MALANDAIN et le bistrot chez BAUDET où je passais régulièrement, je possède quelques rares photos, à côté de notre maison il y avait un terrain vague où l’on jouait au foot.

Cordialement.

Alain LECOEUR

⇒ pimpon76 (29 janvier 2018) 

ma belle mere habite au 33, avant elle etait au 2 rue des rossignols (famille soulé)

⇒ Emilie RENAUX (28 janvier 2018)

Bonjour,

Je m’appelle Emilie Renaux ep. Patin, je suis la fille de Elise Morellec ep. Renaux
Ma grand mère est arrivé au Havre dans les années 30 et ses parents on vite habité la maison au 11 avenue Dal Piaz. Ma grand mère et mon grand père ont ensuite repris la location jusqu’en 1997, puis relogée rue des Géraniums. Mes parents, oncles et Tantes ont beaucoup de souvenirs. Ainsi que nous petits enfants qui y avons passés beaucoup de temps. Je vous donne les noms et prénoms des mes oncles et tantes qui pourraient peut être vous parler :
– Morellec Gilbert
– Morellec Patrick (décédé)
– Morellec Jacques (décédé)
– Morellec ep. Renaux Élise
– Morellec ep. Devallée Martine
– Morellec ep. Chion Lydie
– Morellec ep. Loiseau Regine

Cordialement
Emilie

⇒ Daniel GENTIL ( 28 janvier 2018)

Je suis Daniel GENTIL LE Président du comité ROBINSON CONCORDE
Le comité de quartier qui s’occupait à votre époque des besoins
Du quartier et dieu si il était nombreux.
Je vais simplement vous parler de Monsieur et Madame Paulette AUZOU ;
Je pense que ces noms vont vous rappeler quelque chose.
Restant à votre entière écoute
Daniel Gentil

⇒ Annie VALINDUCQ (16 janvier 2018)

Bonsoir Serge,

C’est Annie Lemieux, maintenant Valinducq. J’ai reçu le mail de copains d’avant. Je me suis replongée dans mon enfance en regardant le site que vous avez créé. Quelle belle idée!  Je viens de passer un moment très émouvant. Ah oui c’était quelque chose que d’habiter à l’avenue. Et je crois que nos parents en avaient gardé aussi un sacré souvenir. Nos parents n’étaient pas riches, on ne partait pas en vacances mais quelle enfance on a eu.
Je suis restée dans le quartier, j’habite la maison au coin de la rue des Jacinthes et de la rue des Mouettes, au 47 rue des Jacinthes, c’est la maison mitoyenne à celle de Mme Mare, et oui ton ancienne catéchiste. Ce sont mes beaux-parents qui demeuraient ici, on a racheté la maison à ma belle-mère en 2003.
Je t’ai vu il y a quelques jours en bas de ma rue, j’étais en voiture, tu prenais des photos et j’ai pensé que tu avais un gros coup de nostalgie.
Je suis tout à fait d’accord pour que l’on se rencontre , je pourrais partager aussi les souvenirs et je sais que ma soeur a toutes les photos de mes parents, de nous petits mais aussi des photos quand eux étaient jeunes. Et puis je serais ravie de vous revoir, même si çà nous est arrivé de nous croiser mais je n’ai jamais revu ta soeur ou Philippe.
Annie

 

Capture

Véronique PELLERIN et Claudine LEMIEUX se sont retrouvées

pour passer un bon moment ensemble

 

 

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close